Routine capillaire cheveux crépus/frisés pour enfant

J’aimerais partager avec vous la routine que j’ai mise en place pour les cheveux de ma fille. Elle est évidemment très simple, et permet selon moi de poser les bases pour qu’elle ait de beaux cheveux. En effet je pense que c’est dès le plus jeune âge qu’il faut commencer à prendre soin de leurs cheveux crépus, à leur apprendre à les aimer, et à en être fière. Je vous dis cela parce que durant mon enfance, et même après m’occuper de mes cheveux rimait avec souffrance, fatigue…

J’ai été défrisée à l’âge de 7 ans, ce qui est très jeune. Je ne peux pas en vouloir à ma mère, elle pensait bien faire car à l’époque c’est ce qui se faisait. Tout le monde voulait avoir les cheveux lisses, car cela correspondait à ce qui était considéré comme beau. Je pense même que si elle ne l’avait pas fait, je lui aurait demandé moi-même. On ne voyait jamais nos cheveux naturels, crépus. Dès qu’il y avait un peu de repousse, c’était défrisage de nouveau. Ainsi nous n’avions même pas l’occasion de découvrir nos cheveux pour les apprécier tels qu’ils étaient.

Ensuite en terme de coiffures c’étaient des nattes collées hyper serrées ou des rajouts tout aussi serrés. Une fois que la coiffeuse avait terminé, c’était le début du calvaire. Il fallait attendre au moins 3 jours pour que la douleur passe, je vous laisse imaginer 🙂 : impossible de dormir avec ça, de jouer, de faire quoi que ce soit d’ailleurs, la douleur prenait aux tripes. De plus ces coiffures serrées fragilisaient les racines, et pouvaient même provoquer des alopécies de tractions dans le long terme

J’en ris aujourd’hui mais pour la fillette que j’étais, cela n’avait rien de drôle. Malheureusement c’était la normalité, il fallait supporter tout cela pour avoir une jolie coiffure, il fallait « souffrir pour être belle » disait souvent la coiffeuse. En grandissant, ce sont les mêmes gestes catastrophiques pour les cheveux que j’ai continué à répéter : défrisage quasiment tous les 2 mois , tresses hypers serrées, tissages, rajouts trop serrés également. Et ce jusqu’à ce que je prenne conscience des mauvais traitements que j’infligeais à mes cheveux, et que je retourne au naturel, il y a 8 ans maintenant.

Bref, là où je veux en venir, c’est que je veux éviter à ma fille tout ce cheminement, qu’elle puisse se rendre compte que s’occuper de ses cheveux peut être un moment agréable entre mère et fille, qu’elle a de beaux cheveux qui n’ont pas besoin de défrisage pour être sublimer.

Rentrons maintenant dans le vif du sujet : cette routine simple est constituée des étapes suivantes :

  • Shampoing 
  • Hydratation 
  • coiffure protectrice

Avant de la démarrer j’ai deux règles de bases :

  1. Je n’entreprends jamais de faire cette routine pour ma fille si je suis fatiguée, pressée, ou énervée. Je risquerai de m’acharner sur sa tête et cela ne donnera rien de bon. Cette règle s’applique également lorsque je dois m’occuper de mes propres cheveux
  2. Pareil si ma fille est fatiguée je reporte à plus tard, cela ne doit être pas être une contrainte ni pour elle, ni pour moi. Comme je disais c’est plutôt un moment privilégié entre mère et fille

Le shampoing

Comme pour moi- même dans cette étape, j’ai opté pour un produit le plus naturel possible, sans sulfates ni silicones. Et en y regardant de plus près je me suis rendu compte que la majorité des produits pour enfant sur le marché  n’étaient déjà pas adaptés aux cheveux crépus, et étaient bourrés justement de sulfates, silicones et d’ingrédients pas très clean. J’ai donc cherché et voici une liste de shampoings que j’ai testé sur ma fille et que je trouve top, ils n’assèchent pas les cheveux, et ont une composition plutôt correcte.

le shampoing « Bubble DREAM »  de chez Les secrets de Loly : C’est celui que nous utilisons depuis maintenant plus d’un an. Enrichi en actifs végétaux à base de pomme et d’actifs hydratants issus du lait d’amande, il assouplit et redéfinit les boucles avec une mousse onctueuse et abondante. C’est un shampoing doux qui débarrasse le cuir chevelu des impuretés sans l’assécher. L’odeur est agréable, et il peut être utilisé même chez les bébés à partir de 9 mois.Bubble Gum

 

Le Shampoing « Frizouilles & Cie » de chez Noire Ô Naturel. Déjà il est bio, sans sulfates, ni huile essentielle, ce shampoing-démêlant naturel lave en douceur, démêle, prépare au coiffage, et redéfinit les boucles. Il est composé d’actifs doux naturels (tilleul, fleur d’oranger, karité, coco), ainsi il fonctionne super bien sur les cheveux frisés à crépus.frizouillesetcie-zoom

 

Le shampoing « Born Curly » de la marque As I Am. Je me souviens qu’il était le premier que j’ai testé sur ma fille. Il est bio lui aussi, à base d’aloé vera, lave en douceur sans assécher les cheveux.aloe-shampoo-wash-L’hydratation

L’idée est tout simplement d’apporter suffisamment d’hydratation aux cheveux de votre enfant, de sorte que vous n’ayez pas besoin de remettre de produit dessus avant le prochain shampoing. Elle se fait en deux phases : j’applique d’abord un produit riche en eau type  lait capillaire ou Leavin, ensuite je scelle l’hydratation avec un produit plus gras comme une chantilly de karité, ou une huile végétale.

En terme de lait capillaire j’ai longtemps utilisé le « Smoothie Ananas » de chez Les secrets de Loly. Il est pour adulte à la base, donc c’est moi qui l’utilisais, mais il a très bien marché pour les cheveux de ma fille aussi, il les hydrate bien, et son odeur est juste divine.

388-large_default.jpg

Ensuite j’ai testé le « Magic Twist » de la même marque. Il est un peu plus épais qu’un lait capillaire classique. Mais lui aussi fait bien le job : bonne hydratation sans alourdir le cheveux, avec une odeur agréable.Magic Twist

 

Depuis bientôt un an,  je n’utilise plus que mon lait capillaire fait maison pour ma fille. Et ses cheveux adorent ! La recette de ce lait se trouve ici.

DSC_0093

 

Comme je le disais plus haut, pour finaliser cette étape d’hydratation il faut appliquer un produit plus gras : comme de la chantilly de Karité, ou une huile végétale. Le mieux c’est de choisir une huile pas trop lourde comme les suivantes :

  • Huile de Pépin de raisin
  • Huile d’Olive
  • Huile d’Avocat
  • Huile de Jojoba
  • Huile d’Amande douce
  • Huile de Baobab
  • Huile de coco

Testez et vous verrez bien celle que les cheveux de votre enfant préfèrent. Concernant la chantilly de karité, celle que j’utilise est faite maison. Je vous partagerai la recette dans un prochain billet. Autrement il en existe quelques-unes sur le marché que j’ai pu tester et que je trouvent très bien.

Tout d’abord la « Chantilly de Karité » de chez Les secrets de Loly, encore 🙂 Il maintient une très bonne hydratation, et son parfum est agréable.

367-large_default

Ensuite il y’a la « Shea Butter Lover Cream » de chez Elfy Naturals : elle est à base de karité, d’aloé vera et sens divinement bon. Son fini n’est pas gras du tout, le cheveu est hydraté sans être étouffé.closedshea.png

La seule chose qui a fait que pour le moment je n’utilise que ma chantilly de karité faite maison, c’est que parfois dans celles du commerce il peut y avoir des huiles essentielles. Et pour les tout-petits il n’est pas très conseillé d’en utiliser. Par contre à partir de 6 ans normalement le problème ne se pose plus.

La coiffure protectrice

C’est la dernière étape de cette routine cheveux pour enfant. J’opte généralement pour des coiffures simples et je ne manipule pas les cheveux secs. Les cheveux doivent être encore humides suite à l’hydratation au moment de la coiffure, si besoin n’hésitez pas à les asperger avec un petit peu d’eau de source. Enfin je ne les serre pas bien évidement. Je profite de cette étape, pour bien lui démêler ses cheveux avec une brosse type Tangle Teezer, avec de réaliser la coiffure.

m10081493_320443_hero

Je peux lui faire par exemple :

  • des vanilles

vvkqlfrpns

 

  • ou des nattes collées

39bc7a6460ffb8f050b0453b8afaa957.jpg

J’ai parlé de routine hebdomadaire car ma fille ne garde pas plus longtemps ses coiffures protectrices, elles vieillissent assez vite. Mais si tel n’est pas le cas pour votre enfant vous n’êtes bien évidement pas obligé de les enlever. Vous pouvez laisser passer jusqu’à 3 semaines maximum entre deux shampoing.

Voilà globalement ce que je voulais partager avec vous à ce sujet. j’espère que cela vous inspirera à mettre en place une routine cheveux pour votre enfant si ce n’est pas déjà le cas.

N’hésitez pas à me dire en commentaires ce que vous en avez pensé , et à me partager vos astuces pour les cheveux frisés/crépus de vos enfants.

En attendant prenez bien soin de vous ainsi que de vos petits bouts de choux 😉

Publicités

3 Replies to “Routine capillaire cheveux crépus/frisés pour enfant”

  1. Coucou merci pour toutes ces petites info ma fille a 2ans métissée.. oulala le casse tete en ce moment ils sont tres sec je suis perdu perdu.. je vais donc tester quelque produit que vous indiquez et jessai de revenir pour vous tenir au courant 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s